Rue des Pâquerettes – Mehdi Charef

  • Auteur: Mehdi Charef
  • Editeur: Editions Hors d'Atteinte

A noter : Mehdi Charef a été désigné, le 15 juin 2020, lauréat du Prix littéraire de la Porte Dorée 2020 pour son livre « Rue des Pâquerettes », éditions Hors d’Atteinte. Chaque année, ce prix est attribué à une œuvre écrite en français ayant pour thème l’exil, l’immigration, les identités plurielles ou l’altérité liée aux réalités migratoires.

« 1962, Nanterre, bidonville de la rue des Pâquerettes. Le petit Mehdi, ses frères, ses sœurs et sa maman arrivent tout droit de la région de Tlemcen pour retrouver le père de famille, travailleur en France depuis plusieurs années et installé dans un baraquement de fortune, au sein d’un environnement quasi uniformément algérien. Du haut de ses dix ans, Mehdi observe et commente ce qui l’entoure avec acuité, intelligence, parfois même avec humour.

Auteur du premier roman écrit par un écrivain d’origine algérienne (Le thé au harem d’Archi Ahmed), Mehdi Charef n’avait encore jamais abordé de front son arrivée en France. Selon les mots de ses éditrices : « Il décrit le froid, la boue, l’humiliation du bidonville et le racisme ordinaire d’une France ou les ratonnades étaient banales, mais aussi l’instituteur qui leur apprend à aimer la vie autant que Victor Hugo ou la douceur d’une voisine. Comme un retour aux premiers mots d’une histoire qui a ensuite déraillé, Rue des Pâquerettes revient sur les raisons profondes pour lesquelles la France vit, aujourd’hui encore, l’immigration comme un problème. » Comme il le confie, ce livre est aussi un hommage ému à sa mère. » (Source : site du Musée national de l’histoire de l’immigration)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour