Du 9 mars au 29 août 2021 au Musée national de l’Histoire de l’Immigration.

A découvrir en virtuel : http://www.histoire-immigration.fr/ce-qui-s-oublie-et-ce-qui-reste

N’hésitez pas à cliquer !

“Regarder et comprendre le monde d’un point de vue africain”, tel est le défi lancé par N’Goné Fall, commissaire général de la saison Africa2020 dans laquelle s’inscrit l’exposition Ce qui s’oublie et ce qui reste. Née de la collaboration entre le Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden (MACAAL) de Marrakech et le Musée national de l’Histoire de l’Immigration à Paris, l’exposition explore la notion de transmission à travers les œuvres de dix-huit artistes du continent africain et de ses diasporas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour