“Entre l’Europe et l’Amérique du Sud des liens existent, depuis plusieurs siècles, au-delà des seuls rapports commerciaux, financiers ou techniques. La Suisse, le Luxembourg, la France et la Belgique ont instauré, entretenu et développé, avec les pays du continent sud-américain, des échanges d’hommes et d’idées. Ces relations migratoires ont, au cours des « années de plomb » connu leur point d’acmé avec l’accueil de Brésiliens, de Colombiens, d’Argentins et de Chiliens tentant d’échapper aux exactions qui les frappaient dans leurs pays et venus se réfugier en Europe francophone à la fin du XXe siècle. La réception et le séjour de ces hommes et de ces femmes sur le Vieux Continent, en relatant les conditions de leur arrivée, de leur accueil et de leurs trajectoires au sein des sociétés européennes apportent au lecteur un éclairage particulier à la fois historique, sociologique et politique sur la question de l’exil et de l’asile.” (Notes de l’éditeur)