Etude : « Le point du jour, mémoire(s) et paroles d’habitants »

Etude Ethnologique – Annie Honnorat ARCE – Mai 2006

Cette étude a été menée dans le cadre de la Communauté d’Agglomération Troyenne – la Médiathèque de l’Agglomération Troyenne.

«… D’entrée de jeu, le terrain a posé l’existence d’une mémoire plurielle, fragmentée en petits morceaux, avec des variations : mémoire plurielle, mémoire intime, mémoire de femmes, mémoires de migrants, mémoires d’exils…J’ai délibérément adopté une démarche d’enquête qui ne territorialise pas aux limites physiques du quartier d’habitat, car les habitants entretiennent des connexions et des allers-retours avec la ville ou d’autres territoires. Leurs façons de parcourir la ville participent à l’émergence des formes de la ville. Activer la mémoire des habitants au cours de l’enquête, donner la parole aux habitants qui en ont peu l’occasion dans leur quotidien et prendre le temps de les écouter a permis d’une part une forme de valorisation : les reconnaître en tant « qu’historien public » ou passeur de mémoire individuelle. Certains ont contribué à l’apport d’informations précises, spécifiques à la mémoire du quartier, mais plus fondamentalement, les questionnaires ont contribué à s’interroger sur les tensions, ruptures et continuités entre passé/présent/avenir. Il s’agit d’un accompagnement à construire un point de vue sur leur quartier. …»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour